Aigle–Ollon–Monthey–Champéry: la nature en train de se donner en spectacle

Voilà plus de cent ans, que l’AOMC serpente dans un superbe panorama. Après une traversée de la plaine du Rhône, la crémaillère s’attaque à la pente, côté Valais. Celle qui vous conduit vers les villages typiques de la vallée d’Illiez. De là, le royaume franco-suisse des Portes-du-Soleil est à vous, été comme hiver. AOMC : le train des émotions qui porte bien son nom.

Travaux sur la ligne de l'AOMC

Vous trouverez les détails des perturbations et des solutions de remplacement ici.

Consultation de l'horaire

AOMC

Photographier et partager pour le plaisir

Marc Striffeler a grandi à Aigle, où il a parcouru les lignes des TPC depuis son plus jeune âge. Dès sa douzième année, il a ajouté la photographie à son intérêt ferroviaire. «Aujourd'hui, je continue à faire des photos de trains pour mon plaisir. Ensuite, je les archive et les échange volontiers avec d'autres personnes intéressées. Partager une image réussie décuple la satisfaction de l'avoir prise», déclare ce collaborateur du Département de planification et développement de l'offre des Transports Publics Fribourgeois qui vit maintenant à Fribourg.

Qu'est ce qui vous motive à photographier les lignes des TPC ?
Les lignes des TPC présentent chacune des caractéristiques uniques, offrant une grande variété de paysages en quelques kilomètres seulement. La ligne d'Aigle aux Diablerets en est un des meilleurs exemples : elle débute en milieu urbain et routier puis se faufile dans les vignes et en forêt – où elle offre des points de vue spectaculaires – avant de rejoindre les alpages et autres localités de montagne. Les compositions s'allient parfaitement aux espaces traversés : elles constituent une pointe colorée dans des environnements restés authentiques.

Quelles caractéristiques, uniques à vos yeux, présentent les TPC ?
Les TPC entretiennent une proximité rare avec leur clientèle. Une telle proximité est un élément essentiel des chaînes de déplacement en transport public, en particulier lors de desserte régionale. Le voyageur bien reçu reviendra, et avec le sourire. Les TPC osent ce qui n'a pas été tenté ailleurs. Ils défient parfois normes et dogmes, là aussi pour tenter de renforcer l'appréciation du voyage par les usagers.

Comment résumeriez-vous les TPC en trois mots?
Identité : les lignes ferroviaires marquent les localités qu'elles traversent. Les habitants s'identifient à leur ligne et aiment « leur train ». Certains décorent même « leur » halte !
Variété : chaque trajet avec les TPC réunit des ingrédients différents. Paysages traversés, modes de transport, variété technique et voyageurs – habitués ou occasionnels, d'ici ou d'ailleurs, jeunes et moins jeunes –transforment tout voyage en une nouvelle expérience.
Renouvellement : à l'heure où apparaît la mobilité durable, où croît de façon exponentielle l'importance des médias électroniques et où une image de qualité est un atout primordial, les entreprises de transports publics se mettent au goût du jour. Les TPC ne font pas exception. Ils misent sur une approche fraîche et directe de leur clientèle. Ils déploient des idées novatrices de manière visible, ce qui présente une société en mouvement – un atout évident pour le principal acteur en mobilité du Chablais.

AL

AOMC

ASD

BVB